Les relations presse font partie du quotidien des communicants du supérieur. Voici les préconisations d'un ancien journaliste devenu aujourd'hui directeur de la communication d'une université1...

1- Tu personnaliseras ta relation avec les journalistes 

Plutôt que d’envoyer ton communiqué à rédaction@.... tu le feras parvenir à un journaliste précis dont tu connais l’intérêt pour le thème. 
Le journaliste se sentira valorisé par la confiance témoignée par le communicant.

 

2- Tu réaliseras un travail d’écriture 

Tu rédigeras tes communiqués avec un vocabulaire simple et vulgarisé.  
Les communicants se font une idée fausse en pensant que plus ils utilisent des termes techniques, plus ils sont crédibles auprès du journaliste.   

3- Tu communiqueras de manière ciblée

Tu enverras tes informations ciblées selon le type de media (presse locale/nationale) auquel tu t’adresses.
Un journaliste local sera intéressé par une information qui concerne le quotidien de ses lecteurs. Quand on applique ce schéma, il est beaucoup plus simple de faire passer une information sur son établissement !

4- Tu feras des dossiers de presse synthétiques

Tu concentreras en quatre pages l’ultra-essentiel d’une thématique pour donner envie au journaliste d’aller plus loin.
Ton dossier comportera : un édito du président/directeur de l’établissement, un sujet de 5 à 10 lignes et les chiffres-clefs. 

5- Tu organiseras chaque année une conférence de presse de rentrée 

Tu rendras l’exercice vivant et convivial : la conférence de presse de rentrée est le moment privilégié où les journalistes peuvent échanger avec le président et son équipe, parler des projets, poser toutes les questions qu’ils souhaitent.

6- Tu proposeras du media training aux équipes de gouvernance

Tu entraineras face caméra et/ou face micro ton dirigeant (et ses équipes) en imaginant les questions qui vont être posées et en structurant les réponses. Cela leur permet d’être en confiance et de les rassurer.

7- Tu effectueras une veille presse 

Tu repéreras tout ce qui dit sur l’établissement grâce à différents outils de veille presse dédiés qui te permettent non seulement d’évaluer les retombées presse mais aussi de réaliser une revue de presse qui peut être envoyée en interne dans ton établissement. 

8- Tu réaliseras régulièrement une revue de presse à destination de tes personnels

Tu relaieras tous les articles et les différentes interventions dans la presse de ton établissement auprès de tous les personnels dans la newsletter interne. 
Non seulement cela permet de développer le sentiment d’appartenance mais cela peut déclencher chez les enseignants-chercheurs l’envie de communiquer à leur tour.

9- Tu impliqueras tes vice-présidents dans la remontée des informations

Tu permettras à tes vice-présidents (recherche et/ou communication) d’être les rédacteurs en chef de ta NL ou de ton magazine.
Cela facilite la remontée d’informations des laboratoires. La relation humaine se fait « d’égal à égal », entre enseignants-chercheurs qui ont ainsi plus de facilité à répondre à la demande. 

10- Storytelling tu feras avec tes chercheurs

Tu démystifieras l’image du chercheur auprès du grand public et donc de la presse au travers de la réalisation de vidéos très courtes, façon « KONBINI » qui seront ensuite diffusées largement sur les réseaux sociaux. En deux minutes, le chercheur doit expliciter son défi au grand public. 

 

[1] Réalisée avec la complicité d’Anthony Vasseur, directeur de la communication de l’Université Littoral Côte d’Opale, ancien journaliste. 

Prochains Évènements